dent-de-lion chuchoter

Quelques pensées chuchotées…

Temps de lecture : < 1 minute

C’est vrai, la réalité est insipide, en décalage, juste un retrait qu’on ne peut atteindre et qui nous frôle, pourtant… où que l’on soit, quel que soit le paradis où l’on vit, quel que soit le temps des tempêtes ou du calme indolore… insipide quand le manque nous creuse jusqu’à la conscience de n’être qu’un passage furtif… sans l’autre…

***

Le silence, face à soi, en soi, au travers de soi, dans l’absence de l’autre… la faiblesse nous terrasse et on sent, en sourdine, et paradoxalement, une force en gestation… une puissance d’être qui chuchote… elle va bientôt crier…

***

Le temps ne passe pas vite. C’est nous qui passons…vite. Regards, mouvements, pensées, repos, tenir une main, s’asseoir sur un banc, flâner sur un quai les mains dans les poches et les idées ballantes, même devant un film de Bergman, le temps nous laisse faire. Alors nous filons comme l’explosion d’un désir qu’on achève parce que c’est trop. Peut-être parce qu’au seuil de ce débordement, il y a un miroir lucide…

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Laisser un commentaire

L'auteur...

Denis Faïck
Denis Faïck Philosophe, maître de conférences

Actualité

Articles récents