Blog

Avis critique sur : « Frère d’âme » de David Diop, Paris, Seuil, 2018

by Denis Faïck | 13 novembre 2018 | Blog
  Le livre raconte l’histoire d’un soldat sénégalais pendant la guerre 14-18. L’écriture naïve, ingénue, est celle d’un étranger qui se bat pour la France. C’est la parole de celui qui parle mal la langue, qui n’a pas d’éducation. Il répète incessamment des phrases rituelles : « Par la vérité de...
Suite...

Avis critique sur : « Ça raconte Sarah » Pauline Delabroy-Allard, Paris, Editions de Minuit, 2018.

by Denis Faïck | 7 octobre 2018 | Blog
Le livre est, je crois, presque unanimement encensé par les critiques. Il raconte l’histoire d’une rencontre entre deux femmes. Premier amour au féminin pour celle qui raconte. J’espère lire, vivre, apprendre, sentir un monde. Or voilà, précisément, ce que le livre présente sur l’amour. C’est le sens de la...
Suite...

La virilité : un équilibre fragile

by Denis Faïck | 4 juin 2018 | Blog
J’ai tendance à penser que la pire des insultes pour un homme n’a pas trait à son manque de culture. Ni même à son manque d’intelligence, ce qui est pourtant une forte critique. Il me semble que la pire humiliation concerne sa virilité. Ce mot signifie « mâle, masculin », mais...
Suite...

Qu’est-ce qu’une rupture ?

by Denis Faïck | 1 février 2018 | Blog
La disparition d’un monde L’autre est une partie de soi. Dans la rupture, cette partie disparaît. C’est l’arrachement d’un membre, d’un fond, d’un socle qui s’évanouit. Cela est banal. C’est ainsi. Mais il y a bien plus dans la rupture. Elle est disparition d’un monde. Avec l’autre la perception...
Suite...

Qu’est-ce que la littérature ?

by Denis Faïck | 9 janvier 2018 | Blog
L’art, et ainsi la littérature, c’est porter le réel au bord, tout au bord. En deçà, c’est le confort… l’ennui. Au-delà, c’est la chute. Le talent, c’est vivre à la limite, juste au seuil d’une réalité risquée. Le génie, c’est, une fois au bord, l’élargir… porter les choses et...
Suite...

Belle et ordinaire…

by Denis Faïck | 31 décembre 2017 | Blog
Que dire d’une année qui fut belle et sombre inouïe et insipide sublime et douloureuse amoureuse et méprisante créatrice et d’un ordinaire à mourir mais jamais l’un après l’autre toujours en même temps comme une infâme langueur dont on jouirait…...
Suite...

Écrire

by Denis Faïck | 31 décembre 2017 | Blog
Oui, je peux vivre sans écrire bien sûr comme je peux vivre sans toi mais parfois, au détour d’une heure du jour un passage de la nuit il y a sans vous un balbutiement de la vie…...
Suite...

Quand la voix disparaît…

by Denis Faïck | 11 décembre 2017 | Blog
  Quand l’être aimé part, on se réfugie dans l’imagination qui refait tout, les baisers, les rencontres, les non-dits, les malentendus et les joies. On recompose les choses pour éviter les gâchis. Pour que l’absence n’ait jamais eu lieu. Le temps passe, alors, et les images perdent de leur...
Suite...

Penser, c’est se penser

by Denis Faïck | 2 décembre 2017 | Blog
Se dire non à soi-même La pensée, il faut le rappeler sans cesse, est une vie critique et autocritique. Sans ces deux « mouvements » intellectuels, on demeure dans l’autosatisfaction. Le sens étymologique de la réflexion nous l’apprend. Réfléchir, c’est ployer en arrière, à savoir revenir sur soi afin de s’éprouver,...
Suite...

La domination masculine ou la violence justifiée

by Denis Faïck | 3 novembre 2017 | Blog
La culture dissimule la violence   La domination des hommes sur les femmes dans le monde est une domination fondée sur la primaire et sauvage force physique qui exprime le pouvoir. Il s’agit d’assurer sa prééminence en faisant parler la violence. Cependant, les hommes n’acceptent pas cela car ils...
Suite...

2 commentaires

  1. Merci beaucoup pour votre article !
    lasticienne engagée, j’ai réalisé des oeuvres sur le sujet des violences faites aux femmes que j’ai pu présenter à 400 lycéens français pour la Journée des Femmes 2018. L’action est aussi la pédagogie et le débat.

    Une oeuvre intitulée « Phallocratie », à découvrir : https://1011-art.blogspot.fr/p/phallocratie.html, sur le sujet de la domination sociale, culturelle et symbolique exercée par les hommes sur les femmes.

    Quand l’art permet de parler toutefois avec humour de cette prégnance virile !

    Mais aussi une série sur les mutilations sexuelles intitulée « Infibulation ». Quand l’art permet de parler directement des MGF et d’ouvrir le débat.
    A découvrir : https://1011-art.blogspot.fr/p/blog-page.html

    Dans les deux cas le dialogue fut incroyable avec les élèves

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *